La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

Le talent est optionnel

Posted 3/14/2019

Par Francisco De La Calleja 

    Au début d'une classe, les nouveaux étudiants me demandent souvent ce qu'il leur faut pour devenir des bons danseurs. La réponse est une liste très courte: pour devenir un bon danseur, vous avez besoin d'un objectif clair, d'un enseignant compétent et du temps.

    Les gens sont souvent surpris par ce qui ne figure pas sur la liste. Ils s’attendent à ce que le rythme, la coordination, une oreille musicale, un bon partenaire et d’autres concepts semblables soient essentiels au succès d’un danseur. Mais ce qui les surprend le plus par son absence de la liste est le talent. Ils me posent toujours des questions, comme si j'avais en quelque sorte oublié un rouage essentiel dans la machine du succès.

    Ma réponse à cela est que dans mes cours, le talent, comme la plupart des gens le comprennent, est optionnel. En fait, j’ajoute, personnellement je ne crois même pas en son existence!

Le talent dans la danse est décrit par ceux qui croient en son existence comme la capacité naturelle de bien danser, surtout sans être enseigné. Certains iront jusqu'à appeler cela un don donné par un dieu. Quel genre de dieu donnerait à un être humain le désir d'apprendre à danser sans lui donner les compétences nécessaires pour le faire n'est jamais expliqué.

    Personnellement, je suis chanceux d’avoir réussi en tant que danseur malgré, ou peut-être à cause d’une absence totale de ce que la plupart des gens appellent talent. Mes élèves ont du mal à croire quand je leur explique que lors de mes premiers cours de groupe de salsa, j'ai toujours été le type avec qui les filles dansaient en dernier recours ou sous l’ordre de l'instructeur, si mal que je dansais à l'époque. Ou qu'un de mes premiers instructeurs ait dit un jour à une fille qui voulait que je sois son partenaire, qu’il serait préférable qu'elle trouve quelqu'un d'autre, puisque, selon ses mots: «Celui-ci ne réussira jamais».

    Mais j'ai fini par réussir. Non seulement je suis devenu un danseur compétent, voire exceptionnel, mais mon interaction avec toutes sortes de professeurs - bons, mauvais et inutiles - m'a motivé à devenir professeur de danse et formateur de professeurs de danse. Parce que j’ai compris l’effet puissant d’un enseignant compétent sur le développement d’un élève en danse.

    Pour chaque instructeur qui levait les yeux vers le ciel devant mon incompétence, il y en avait un autre qui se concentrait sur ce qui était correct dans ma danse et me montrait comment des progrès pouvaient être accomplis à partir de là.

    Objectivement, tout le monde a la capacité de développer toutes les compétences souhaitées. La variable universelle est le délai nécessaire pour atteindre l'objectif déclaré. Mais cela dépend plus de la méthode d’enseignement et d’apprentissage et surtout de la façon dont on hiérarchise ses objectifs que de tout autre facteur.

    Je demande aux élèves inquiets à propos du talent en danse: «La définition traditionnelle du talent est la capacité naturelle de bien faire quelque chose sans être enseigné. Peux-tu penser à chose dont tu as une capacité naturelle à faire et que l'on ne t’a pas enseigné?

    D’habitude il y a à ce moment une pause pendant laquelle l’élève pense désespérément à quoi dire.

    «Que dirais-tu de respirer? Ou dormir, marcher, regarder, rêver ou… la liste est longue. Te sens-tu particulièrement doué quand vous rêves ou respires? Pourtant, par définition, tu as du talent pour le faire. "

    La vérité est que le talent ne peut pas être vu, entendu, senti, goûté, acheté, emprunté, copié, cassé, volé, tué ou détruit. Il appartient au même groupe de concepts que la chance, le destin ou les licornes; ça n'existe pas!

    La chance n'est qu'un autre nom pour être formé, préparé et prêt quand une opportunité aléatoire se présente.

    Le destin est ce que les gens qui pensent ne pas avoir le contrôle de leur vie appellent le phénomène par lequel quelqu'un qui travaille à atteindre ses objectifs les atteint avec succès.

    Et les licornes ont été l’une des escroqueries commerciales les plus réussies de tous les temps, les commerçants vikings achetant des défenses de narval à des chasseurs Inuits et les vendant pour leur poids en or à des seigneurs médiévaux européens tout en inventant des histoires de mythiques chevaux à cornes qui ne pouvaient être approchés que par des vierges.

    Donc, si tu insistes pour utiliser le mot, talent n'est qu'un autre nom pour le désir d'apprendre et de progresser. Et comme tous ceux qui veulent apprendre à danser ont déjà ça, eh bien, c’est facile pour moi, en tant que professeur, d’ignorer le mot.

    Le manque de talent, tel qu’il est généralement compris, est en fait l’excuse universelle utilisée par ceux qui n’ont pas la conviction nécessaire pour poursuivre leurs rêves. Ils peuvent simplement hausser les épaules et dire « Je n’avais pas le talent pour ça, alors je n’ai même pas essayé ».

    Ceux qui essaient, même quand ils n’ont pas ce que le monde appelle «la bonne étoffe» ont le désir, alors inévitablement, ils trouvent le chemin. Et chaque petit succès qu’ils obtiennent les convainc encore plus que leurs rêves sont possibles, que leur désir est justifié et que le reste du monde a tort!

    Ne pas avoir de talent présente deux grands avantages:

    Comme je l'ai mentionné, les personnes «sans talent» travaillent toujours dans une position sans attentes, du moins du point de vue de certains de leurs partenaires et de leurs instructeurs. (Secrètement, car ils ont des attentes, parfois grandioses). Ils ont donc toujours du succès. Puisque rien n’est attendu d’eux, chaque réalisation dépasse le niveau des attentes. Et rien n’est plus motivant que le succès.

    Plus important encore, étant donné que les étudiants sans talent ne correspondent pas au moule du danseur idéal (quoi que cela puisse vouloir dire), ils possèdent déjà mentalement un avantage décisif dans le domaine de l'unicité et de l'originalité. Artistiquement, cela n'a pas de prix.

    La semblance d'une capacité naturelle proche de la superpuissance mystifiera toujours ceux qui ne comprennent pas comment les rêves sont réalisés. Les prétendus talentueux sont simplement ceux qui ont choisi d'agir en fonction de leurs désirs, de leurs rêves et qui ignorent les détracteurs et les prophètes de malheur et qui ont accomplissent avec bonheur la tâche de réaliser ce qui, à d'autres, semble difficile, voire impossible. Ils réussissent parce qu'ils aiment tellement leur travail qu'ils ne s’arrêtent jamais pour penser qu'ils devraient avoir de la difficulté à faire ce qu'ils font.

    C'est pourquoi, lorsque les gens prétendent «voir» le talent, ils ne voient que les effets du désir, de la persévérance et de l'amour.

Partage sur tes réseaux sociaux