La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

Un prof de danse patient? Non, merci!

Posted 3/14/2019

Par Francisco De La Calleja

    « Nous allons essayer des leçons de danse à son école, c’est un très bon danseur et un ami nous a dit qu’il était un professeur très patient ...»

    Chaque fois que j'entends des mots comme ça, que je connaisse les étudiants ou l'instructeur en question, mon tout premier réflexe est de dire: «Si vous voulez aimer danser et prendre des cours, veuillez rester à l'écart des enseignants patients!»

    Cela peut sembler étrange, étant donné que la patience est une qualité que la plupart des étudiants attendent d’un professeur de danse.

    En fait, chaque fois que je commence un cours de formation de professeur de danse, je demande aux stagiaires quelles sont les qualités qu’ils considèrent comme leurs atouts les plus précieux et la patience fait toujours partie des deux premiers choix, avec le talent pour la danse.

    Mais je vois la patience comme surestimée et voici pourquoi:

     Les enseignants qui déclarent d'emblée faire preuve de patience envers leurs élèves le font parce qu'ils savent, inconsciemment ou non, qu'il manque quelque chose à leur méthode d'enseignement et que de telles lacunes dans leurs connaissances conduiront invariablement à des «erreurs» répétées de la part de l'élève. Cela créera le besoin de beaucoup de répétitions, à la fois de leur explication et de l'exercice que l'élève tentera, avec la frustration correspondante.

    La plupart du temps, ce manque de connaissances trouve son origine dans le fait que ces instructeurs commencent à enseigner en fondant leur méthode d’enseignement sur leurs propres compétences en danse. Cela, en soi, ne présente pas de problème, mais souvent ces grands danseurs n’ont pas la curiosité de comprendre exactement pourquoi la danse leur vient si facilement. Remettre en question ce simple fait les amènerait invariablement à observer comment ils ont appris et, éventuellement, comment les autres apprennent.

    Malheureusement pour leurs élèves, certains de ces enseignants n’ont pas eu la peine d’envisager d’autres perspectives sur la danse et l’apprentissage que les leurs. Au lieu de cela, à chaque fois que le progrès n'est pas au rendez-vous ils blâmeront la capacité naturelle de l'élève ou son absence, leur assiduité à la classe ou leur motivation, pour arriver finalement à la conclusion que leurs élèves sont lents, pas doués ou simplement incapables d'apprendre et puisqu'ils ne veulent pas les perdre, (et le revenu correspondant qu’ils rapportent), ils doivent être patients avec eux.

    Les bons enseignants n’ont pas besoin de patience, car ils savent que chaque étape du processus d’enseignement et d’apprentissage a sa place et son heure.

    Ils le savent parce qu'ils ont les connaissances et l'expérience nécessaires pour organiser leur méthode d'enseignement en exercices logiquement séquentiels qui donnent l'impression à chaque fois que les étudiants réussissent à apprendre quelque chose de nouveau.

    Leurs leçons sont faciles et simples, mais elles progressent très rapidement, laissant rarement quelqu'un derrière. De plus, les bons enseignants créent un environnement d'apprentissage où les questions de toutes sortes sont les bienvenues, voire encouragées, évitant ainsi les situations où ils doivent revenir en arrière et enseigner à nouveau une idée précédente.

    En outre, les bons enseignants sont d'excellents communicateurs, une qualité qui les aide sur deux fronts:

    Premièrement, ils savent très bien décoder le comportement de l’élève pour en apprendre davantage sur sa façon d'apprendre. Il n'y a pas deux étudiants identiques et pas deux étudiants n’apprennent la même manière non plus. En fait, la plupart des gens disposent d’un éventail variable de canaux de perception et d’intégration des données. Par conséquent, un bon enseignant ne perdra pas de temps à répéter les instructions sur des canaux non actifs, évitant ainsi la frustration et la contre-action qui en découle: la patience.

    Deuxièmement, un bon communicateur donnera des instructions de manière concise, en évitant les explications compliquées qui conduisent à des malentendus, à la confusion, à la frustration et… oui, au besoin de patience.

    Donc, si vous recherchez un bon professeur de danse et que votre objectif est vraiment d’apprendre à danser, oubliez les apparences, les enchaînements épatants, les médailles d’or, l’ascendance ethnique ou la patience. Cherchez plutôt quelqu'un qui est curieux, observateur, organisé, créatif et bon communicateur.

Partagez !