La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

Dites "Bonjour" à la frustration

Posted 11/2/2018

Par Francisco De La Calleja

    Avez-vous déjà vous entendu dire: « Je déteste me sentir frustré »? Et honnêtement, qui ne le fait pas? Au cours de notre expérience dans la danse, les étudiants, les interprètes, les chorégraphes, les compétiteurs, les juges, les enseignants et même les formateurs d'enseignants risquons tous d'être frustrés.

    Tôt ou tard, vous ressentirez la brulure de la frustration face aux difficultés rencontrées sur la route menant à vos rêves. Mais voici le point: la frustration peut être une bonne chose. Cela peut devenir une énergie positive si vous la comprenez bien. Et peu importe si vous êtes débutant ou professionnel, vous ferez mieux de bien comprendre de quoi il s'agit parce que la frustration peut devenir une véritable difficulté si vous la comprenez mal. Et les difficultés enlèvent la joie d'apprendre, de s'améliorer et de jouir de votre danse.

    Tout d'abord, vous devez comprendre que la frustration est une occasion d'apprendre à connaître qui vous êtes en réalité et non qui vous vous attendiez a être. Si vous êtes honnête avec vous-même, vous verrez qui vous êtes vraiment au moment où la réalité bouleverse votre illusion sur qui vous êtes, ce que vous faites et ce que vous accomplissez. Maintenant, il n'y a rien de mal à visualiser et à croire en un meilleur vous. C'est ce que sont les rêves, les aspirations et les objectifs. Vous ne pourrez jamais améliorer ou réaliser quoi que ce soit sans eux. Mais les frictions de vos rêves entrant en contact avec la réalité produisent ces minuscules étincelles que nous appelons la frustration. Ces petites étincelles sont aussi naturelles que le temps qu’il fait dehors. Donc, la frustration n'est pas un signe d'échec. C'est un signe de changement.

    Etre frustré, c'est aussi se rendre compte que vos objectifs initiaux n'étaient pas réalistes. Tant mieux. Si vous ne sentez jamais la frustration, c'est que vous avez choisi de rester pessimiste, de jouer prudemment et de risquer peu. Seuls les optimistes risquent de rencontrer des frustrations, parce que seul un optimiste peut voir une meilleure version de lui-même en dépit de ses lacunes évidentes. En d'autres termes, si vous ne ressentez pas de frustration, vous ne visez pas assez loin. La frustration est donc un signe d'ambition.

    La frustration est aussi un moment pour vous dire de travailler plus intelligemment, pas plus dur. Ne tombez pas dans le piège de croire que la frustration et les difficultés donneront plus de valeur à vos réalisations éventuelles. Chacun de vos  rêves ou objectifs exigera de vous deux choses pour s’ accomplir: le désir et la connaissance. Le désir que vous apportez à cette entreprise conduira et déterminera l'intensité de vos efforts. Mais si vous ne possédez pas les connaissances nécessaires pour concentrer vos efforts de la manière la plus efficace possible, vous allez créer un cercle vicieux de frustration, de doute de soi et d'effort accru inutile. C'est pourquoi…

    La frustration est aussi un moyen de la vie de vous dire que vous avez besoin d'aide. Chaque fois que vous faites face à la frustration est un bon rappel que vous ne pouvez pas accomplir tout ce que vous voulez complètement par vous-même. Vous pouvez avoir un niveau de désir grand comme un réacteur nucléaire, mais vous avez toujours besoin de meilleures informations sur la manière d’utiliser l’énergie qu’il produit. Vous avez besoin d'un enseignant, d'un mentor, d’un guide ; d'une personne qui a été à votre place et qui possède l'expérience et les connaissances nécessaires pour vous aider à diriger votre énergie dans la bonne direction au moment le plus opportun. La frustration est donc la passerelle vers l’apprentissage.

    Enfin, la frustration est l’occasion de réévaluer vos objectifs et de trouver le moyen de vous concentrer correctement sur eux. Ne renoncez pas à vos objectifs ambitieux, à vos aspirations élevées et à vos grands rêves. Apprenez simplement à les décomposer en objectifs plus immédiatement réalisables. Cela réduira non seulement la friction du rêve contre la réalité, mais vous motivera, car chaque objectif partiel atteint vous rapprochera d'un objectif plus vaste. De plus, voir les étapes menant à votre objectif vous permettra de réaliser combien d’objectifs différents, voire plus intéressants, entrent dans votre portée au fur et à mesure que vous avancez.

    Tout cela est vrai non seulement lorsqu'il s'agit d'apprendre à danser, à performer ou même à enseigner, mais dans toutes les sphères de votre vie: professionnelle, artistique, émotionnelle, sociale et même spirituelle. La frustration n'est pas une émotion désagréable. Cela fait simplement partie de la signalisation routière de votre parcours personnel.

Partage sur tes réseaux sociaux